Comment devient-on assistante vétérinaire ?

L’Assistant vétérinaire, ou Auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV) ou encore Auxiliaire vétérinaire qualifié (AVQ), assiste le vétérinaire dans son métier dans le soin aux animaux et s’occupe de la gestion administrative et du secrétariat du cabinet.

Les formations d’Assistant vétérinaire sont d’une manière générale assez accessibles. L’Assistant vétérinaire doit être une personne polyvalente et organisée. Il constitue le bras droit du Docteur vétérinaire et exerce son métier sous la responsabilité de celui-ci. Ses missions sont loin d’être secondaires auprès des animaux, elles constituent un véritable métier de service.

L’accès à la profession : études, formations et diplômes.

Les métiers de l’assistance vétérinaire

En cabinet, en clinique, ou en centre hospitalier vétérinaire, il existe divers métiers. Le vétérinaire n’exerce pas tout seul sa profession.

Le personnel qui l’assiste est constitué des personnes en charge du nettoyage et de l’entretien des locaux (ce métier n’exige pas de qualification particulière) ; d’un ou d’une secrétaire vétérinaire qui ne travaille pas non plus en contact direct avec les animaux mais accueille les clients, gère les tâches administratives, et s’occupe de la partie vente des articles vétérinaires.

Il y a aussi l’Auxiliaire de Santé Animale (ASA), qui lui est en contact avec les animaux et assiste le vétérinaire pour les soins, les consultations, les examens, et les radios à effectuer.

Ce métier est accessible par une formation simple mais non délivrée par l’Etat, à la différence des diplômes d’Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire et d’Auxiliaire Vétérinaire Qualifié.

Assistant vétérinaire : un diplôme d’Etat

Il existe deux diplômes qui permettent d’accéder au statut d’Assistant vétérinaire. Ces diplômes sont délivrés par le Groupement d’Intérêt Public Formation Santé Animale et Auxiliaire Vétérinaire  (GIPSA). Ce groupement a été créé en 2005 par le Ministère de l’Agriculture et le Syndicat National des Vétérinaires d’Exercice Libéral.

Le GIPSA certifie les qualifications d’Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV) et Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ). Attention donc, à certaines formations payantes proposées par des écoles privées qui ne seraient pas reconnues ni par l’Etat français ni par la profession.

Devenir assistant vétérinaire

Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV) / Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ) : Quelle différence ?

– L’Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ) exerce les mêmes missions qu’un Auxiliaire de Santé Animale (ASA). La différence est la certification professionnelle, celle de l’Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ) équivaut au niveau Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) ou Brevet d’Etudes Professionnelles (BEP). Le diplôme est accessible aux personnes ayant été scolarisées jusqu’en Première et qui ont obtenu l’accord pour passer en Terminale. Il se prépare en une année.

– Pour devenir Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV) en revanche, il faut suivre une formation de deux ans après l’obtention du Baccalauréat. La préparation est aussi accessible aux élèves de Seconde générale, technologique ou professionnelle, qui passent en Première et suivi d’une expérience professionnelle de deux ans.

Le contrat de professionnalisation s’effectue en alternance dans un centre appelé APForm-Gipsa. Il en existe 11 sur le territoire français : à Toulouse, Lyon, Rambouillet, Nancy, Boulogne, Bourg-en-Bresse, Gardanne, Blanquefort, La Réunion, Laval et Lens.

L’Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV) est donc plus qualifié que l’Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ). En effet, ils ont les mêmes missions mais auxquelles s’ajoutent des compétences comptables plus approfondies, la charge d’examens complémentaires …etc, pour l’Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV).

Le métier d’Assistant vétérinaire : des missions multiples et concrètes

L’Assistant vétérinaire : l’interface entre le vétérinaire, les animaux et les clients

En plus d’avoir des missions multiples et pluridisciplinaires, l’Assistant vétérinaire travaille en étroite relation avec les trois principaux acteurs des cliniques et cabinets vétérinaires :

– Auprès du vétérinaire : lors des consultations et des opérations il assiste celui-ci. Il veille aussi à la préparation, l’installation, et au nettoyage du matériel clinique afin de respecter les normes d’hygiène strictes.

Il effectue également un travail de secrétaire médical en veillant à la bonne organisation du planning du vétérinaire, la réception du courrier, les facturations des clients, ou encore la gestion des commandes de produits et de médicaments.

– Auprès de la clientèle : l’Assistant vétérinaire accueille, oriente et conseille les clients accompagnés de leurs animaux. Il a aussi un rôle de commercial avec la vente des divers produits vétérinaires spécialisés présents au cabinet ou à la clinique vétérinaire (accessoires comme les laisses ou colliers, les différents choix de croquettes, pâtés et autres aliments, les soins avec les shampoings, les médicaments hors prescription…etc).

– Auprès des animaux : il est leur infirmier. Il réalise des soins simples tels que la coupe des griffes, le bandage ou encore le nettoyage et traitement des yeux, les prises de sang et d’urine. Il peut aussi surveiller l’état de l’animal post-opération, de l’installation dans les cages jusqu’à l’administration des traitements.

Les évolutions de carrière de l’Assistant vétérinaire

Une spécialisation est possible dans plusieurs catégories d’animaux en fonction des affinités de l’Assistant vétérinaire (animaux domestiques, animaux d’élevages, Nouveaux Animaux de Compagnies (NAC)… ).

Son rôle diverge aussi en fonction du lieu d’exercice, il sera par exemple plus administratif en zone rurale lorsque le vétérinaire est en consultation dehors, qu’en zone urbaine où ce sont les soins qui seront le plus pratiqués.

Bien qu’aucune passerelle n’existe entre le métier d’Assistant Vétérinaire et celui de Vétérinaire, l’Assistant Spécialisé Vétérinaire (ASV) pourra néanmoins obtenir plusieurs débouchés. En effet, son diplôme lui donne de facto le « Certificat de capacité des animaux de compagnie » et permet d’évoluer dans les métiers des animaleries, des élevages ou encore dans des refuges par exemple.

De plus, l’Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ) peut devenir Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV) en poursuivant sa formation et en intégrant la deuxième année d’Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV).

L’emploi et les prérequis de l’Assistant Vétérinaire

Il existe aujourd’hui en France, environ 15000 auxiliaires vétérinaires, dont la plupart sont des femmes. Ils et elles exercent en cabinets, en cliniques, ou encore en centres hospitaliers vétérinaires.

Le salaire débutant est d’environ 1500€ et peut aller jusqu’à 2000€ par mois en fin de carrière.

L’Assistant vétérinaire doit faire preuve de sang froid et être patient avec les animaux, mais il doit aussi être bienveillant et pédagogue auprès des propriétaires de ces derniers. Il doit avoir une bonne condition physique, et une très bonne organisation pour pratiquer ce métier pluridisciplinaire.